Eva SLONGO
Professeur de violon et d'éveil musical


Après une formation de violoniste classique et l'obtention d'un diplôme d'enseignement au Conservatoire de Fribourg (Suisse) puis d'un diplôme de Concert au Conservatoire de Genève, Eva Slongo pratique à présent la musique improvisée. Elle s'est formée en jazz auprès de Pierre Blanchard au conservatoire de Lausanne, puis dans l'école de Didier Lockwood.
Elle se consacre majoritairement au jazz et au jazz manouche, et se produit dans différentes salles de spectacles et festivals: Atelier Charonne, les Ptits Joueurs, La Grosse Mignonne, Festival de jazz d'Orléans, Théâtre du Châtelet, Théâtre du Ruteboeuf à Clichy, Festival jazz in août à la Rochelle, Festival de Marciac, Festival Django Reinhardt à Salbris, etc.. Elle joue dans des projets très variés : Viperswing, Cuartetito, Djazzelles, Tziganesh'ti, Sirocco 4tet...
Elle partage la scène avec Mélanie Dahan, Giovanni Mirabassi, Tony Bonfils, Noé Rheinhardt, Sébastien Giniaux, Adrien Moignard, Kamlo Barré, Rocky Gresset, Samy Daussat, Béro Landauer, Podzi, Antoine Boyer, ainsi qu'avec Didier Lockwood lors de sa création au festival des musiques sacrées de Fès au Maroc.
Actuellement, elle joue régulièrement avec Ninine Garcia sur des scènes de festivals, notamment aux Festivals d’Angers, de Jonzac, et des Tuileries à Paris.
En mai 2011, elle se présente au Concours International de Violon Stéphane Grappelli, et elle obtient le Prix de la Meilleure Improvisation.
En 2013, elle enregistre sur les albums de Kamlo Barré "Oriental minor blues" et de Wawau Adler "Expressions", avec lequel elle va se produire sur la mythique scène du festival Django Reinhardt de Samois-sur-seine. C'est cette même année qu'elle fonde son propre trio avec ses compositions, avec lequel elle se produira dans les clubs parisiens comme le Baiser Salé ou encore le Sunside.
En 2014, elle fait la rencontre de Bireli Lagrène avec qui elle partage la scène à plusieurs reprises. Elle sera invitée dans la sélection top 10 de la compétition Zbigniew Seifert en Pologne, et invitée à s'y produire en 2015.